Des vitraux par milliers ! L’inventaire des vitraux en Belgique

Historiens d’art, gestionnaires du patrimoine, fabriciens, amateurs d’art, nous devons savoir ce qu’il y a dans nos églises, pour identifier le patrimoine, reconnaître les œuvres dont la perte serait un préjudice et prendre des mesures de conservation adaptées. L’inventaire est un préalable nécessaire à ces missions et un outil précieux pour la transmission aux générations futures de jalons de la mémoire individuelle et collective.

Eglise Saint-Martin à Givry_Vitrail de Sainte Véronique

Selon les domaines artistiques considérés, des ressources et des outils spécifiques existent pour encadrer cette tâche. Le vitrail n’est pas en reste, avec les publications du Corpus Vitrearum, l’inventaire photographique de l’Institut royal du Patrimoine artistique (KIK-IRPA, Bruxelles) et le répertoire du peintre-verrier Ivo Bakelants (Deurne, 1934-2016).

Le projet du Corpus Vitrearum (http://www.corpusvitrearum.org) qui a débuté après la Seconde Guerre mondiale pour inventorier, étudier et publier systématiquement les vitraux anciens vient d’être entendu aux vitraux des époques plus récentes, pour intégrer l’importante production des XIXe et XXe siècles. Les comités nationaux des différents pays participant au projet de Corpus Vitrearum organisent chacun, en fonction des possibilités, priorités et opportunités, leurs publications, tout en respectant des recommandations et une méthodologie communes.

Anderlues_église Saint-Médard

L’Institut royal du Patrimoine artistique offre l’accès en ligne à ses collections photographiques, à partir du moteur de recherche BALaT (Belgian Art Links and Tools) (http://balat.kikirpa.be). Près de 700 000 photographies du patrimoine artistique belge (dont quelque 7 000 clichés de vitraux) peuvent être ainsi consultés et téléchargés en haute résolution. Cette ressource s’accroît progressivement, au fil des missions photographiques entreprises principalement dans le cadre de projets de recherche ou d’inventaire ou à l’occasion de demandes d’organismes ou de personnes en charge du patrimoine. Pour le vitrail, les collections photographiques incluent des vues de vitraux aujourd’hui détruits, déplacés ou dispersés, à l’occasion des Guerres mondiales, de la démolition, de la désaffection ou de la réaffectation d’édifices.

Le peintre-verrier Ivo Bakelants a accompli une œuvre de pionnier. Quand les vitraux des XIXe et XXe siècles ne retenaient guère l’attention, il a entrepris la tâche titanesque de les répertorier systématiquement, en visitant tous les lieux susceptibles d’en conserver en Belgique : édifices civils et religieux, parmi lesquels de nombreuses églises et chapelles. Son inventaire a été publié pour les communes dont le nom commence par les lettres A, B ou C. Il est constitué de dossiers conservés au KADOC de la KU Leuven (KU LEUVEN. DOCUMENTATIE- EN ONDERZOEKSCENTRUM VOOR RELIGIE, CULTUUR EN SAMENLEVING) et de fiches, numérisées et accessibles en ligne, depuis le site internet de l’IRPA (L’art du vitrail en Belgique aux dix-neuvième et vingtième siècles. Répertoire de A à Z / Ivo Bakelants. De glasschilderkunst in België in de negentiende en twintigste eeuw. Repertorium van A tot Z [Cette publication est disponible en ligne, avec des textes de présentation et d’introduction de Christina Ceulemans, Isabelle Lecocq et Emma Anquinet], http://org.kikirpa.be/bakelants/indexfr.htm).

Loin de toute redondance, ces différents inventaires se complètent et offrent un socle précieux à d’autres initiatives de recollement et d’études du patrimoine vitrail. Plus que jamais, il importe de coordonner toutes ces initiatives et d’organiser des moments de concertation, d’échange et de réflexion. Nous ne serons jamais assez nombreux pour assurer au patrimoine une visibilité et un rayonnement qu’il mérite, à une époque où les moyens manquent cruellement et où il est trop souvent instrumentalisé au gré des circonstances et des modes qui passent.

Isabelle Lecocq,
Chef de travaux à l’IRPA
Cellule recherche en histoire de l’art et inventaire

Légende des images :

Illustration 1 : Givry, église Saint-Martin, détail du vitrail de sainte Véronique, atelier Ladon, début XXe s. (photo I.Lecocq).Fig. 2 : Anderlues, église Saint-Médard (disparue, à l’exception de la tour), vue de l’intérieur. (photo KIK-IRPA ; Bruxelles).