épinglés

Chapelle-Saint-Lambert prend soin de son église

L’église est certes dans sa fonction première un lieu de culte, mais est aussi un lieu de rassemblement pour tous, un lieu de recueillement, un lieu de silence, un lieu pour les amoureux d’histoire, d’architecture ou d’art.  Il n’y a rien de plus rassurant lorsqu’on voyage d’apercevoir au loin un clocher. On peut être assuré qu’il y aura une communauté, des gens qui vivent, qui se rassemblent.  C’est pourquoi la conservation du patrimoine religieux est importante et nous fûmes enchantés lorsqu’il y a quelques années, une commission appelée CIPAR qui allait prendre soin du patrimoine mobilier des églises au travers des Fabriques d’église est née à l’initiative des quatre évêchés francophones. 

Des vitraux contemporains pour une église millénaire

Le mercredi 8 septembre dernier a vu l’inauguration des neuf nouveaux vitraux de l’église de Wéris. Ils sont l’œuvre de l’artiste durbuysien Gilbert Laloux et du couple de maîtres verriers Rita et Bernard Debongnie. Ces vitraux contemporains retracent la vie de sainte Walburge, patronne de l’église. Ces nouvelles créations inscrivent dans l’édifice millénaire une trace de notre époque.

Ouverture sur la lumière : un portail en laiton à Liège

Le jeudi 16 septembre 2021, veille de la fête de saint Lambert, patron du diocèse, était un jour de fête à Liège. Représentants religieux et politiques , habitants de Liège ou encore passionnés de patrimoine se sont rassemblés dans la cathédrale Saint-Paul. Ce jour-là, la vedette était indéniablement la double porte contemporaine en laiton doré et le sas d’entrée vitré, une création  du sculpteur belge Jacques Dieudonné ! 

La restauration de l’église du Saint-Sacrement à Liège

La 33e édition des Journées du Patrimoine en Wallonie en septembre dernier a été l’occasion d’inaugurer officiellement la première phase de la restauration de l’église du Saint-Sacrement à Liège, sise boulevard d’Avroy, face au parc du même nom (lieu de la Foire d’octobre), non loin de la statue de Charlemagne.

Quelques aménagements liturgiques à la Collégiale Saint-Pierre (Leuze-en-Hainaut)

Des travaux vont commencer à l’extérieur de la Collégiale… Une occasion aussi de repenser un peu son aménagement intérieur… 

Entraide patrimoniale dans la commune de Trooz 

L’une des communes les plus touchées par les inondations de juillet est sans nul doute celle de Trooz. Au total, trois églises ont été complètement inondées, l’eau étant montée à plus d’un mètre de haut. Étant donné l’étendue des dégâts, plusieurs instances patrimoniales se sont mobilisées, traduisant un bel élan de solidarité pour sauver ces édifices et leurs œuvres. 

Eglise Saint-Rémy à Angleur : ses peintures attaquées par la moisissure et ses statues en plâtre

Suite à la montée des eaux de la Meuse de la mi-juillet 2021, l’église Saint-Rémy à Angleur et son patrimoine ont subi quelques dégâts importants. Malgré quatre grandes marches avant l’entrée de l’église, l’eau est montée à plus de quarante centimètres, amenant énormément de boue. Heureusement la sacristie n’a pas été inondée. 

Église du Nom de Jésus à Chanxhe : un coffre-fort avec des archives et des pièces d’orfèvrerie

L’église du Nom de Jésus à Chanxhe a été très  inondée par les eaux de l’Ourthe située juste à côté, malgré les travaux de surélevement de 1973 pour parer aux débordements de la rivière. Bâtie en 1775, elle a été agrandie en 1926. La fabrique d’église, composée de quatre membres, a été personnellement très touchée. Par conséquent, ils n’ont pas su aller directement à l’église. De plus, le parking devant l’église a été utilisé par la commune pendant quelques jours pour stocker les déchets, ce qui rendait impossible l’accès au bâtiment.

Verviers, ville des textiles et de la laine, sous les eaux de la Vesdre

Les inondations ont lourdement impacté la région de la Vesdre, en ce compris la ville de la laine et du textile, Verviers. Trois églises, qui plus est sont classées patrimoine exceptionnel de Wallonie par l’AWaP, se sont donc retrouvées sous eau. L’étendue des dégâts était variable selon leur localisation dans la ville. 

Église Sainte-Bernadette à Angleur : des livres inondés et des icônes endommagées

L’église est aménagée dans un bâtiment des années 1960. La salle est semi-enterrée par rapport à la hauteur du trottoir côté rue. La porte d’entrée a cédé sous le poids de l’eau. L’eau est rentrée aussi par les fenêtres sans que celles-ci aient été endommagées. L’eau est montée jusqu’à 1,70m. Dans la nef, les chaises et les autres pièces du mobilier ont flotté et se sont entrechoquées (harmonium, chaises, autel, etc.). Par conséquent, les dégâts y sont très importants. La sacristie, avec toutes les armoires et objets à l’intérieur, a été inondée à hauteur humaine.

CIPAR - Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux