Qui sommes-nous ?

Le CIPAR est une ASBL fondée par les évêchés de Tournai, de Namur, de Liège et le vicariat du Brabant Wallon dans le but de coordonner leurs efforts en matière de protection, de conservation et de valorisation du patrimoine religieux. En se préoccupant du patrimoine ancien et de diverses formes d’expressions artistiques, l’association valorise tout ce qui constitue le support matériel de la culture chrétienne. Elle est reconnue par la conférence épiscopale des évêques. Le CIPAR agit comme un centre d’expertise destiné en priorité à appuyer et à encadrer les services diocésains du patrimoine, les fabriques d’église et les communes dans leurs tâches de gestion du patrimoine religieux conservé dans les églises.

Nos objectifs :

Logo montage CIPAR

  • Proposer aux évêques une stratégie et des directives communes, en matière de conservation, d’inventaire, de protection et de valorisation du patrimoine religieux ;
  • Donner des outils communs aux quatre diocèses francophones pour mettre en place une politique patrimoniale concertée ;
  • Être un espace de concertation et d’échange de bonnes pratiques en matière de gestion de conservation, de protection et de valorisation du patrimoine religieux ;
  • Conserver et valoriser le patrimoine ancien non seulement en assurant une protection optimale des objets mais aussi en préservant les valeurs culturelles, symboliques et pastorales au service de l’Eglise d’aujourd’hui ;
  • Amorcer et nourrir une réflexion sur l’avenir du patrimoine religieux dans le contexte d’une évolution des pratiques cultuelles ;
  • Constituer un interlocuteur unique face aux pouvoirs publics et intervenants institutionnels : Région wallonne, Fédération Wallonie-Bruxelles, Région Bruxelles-Capitale, IPW, IRPA,….

Nos missions :

  • Inventaire 

Le CIPAR encadre les fabriques d’église dans leur obligation de mettre à jour l’inventaire de leur patrimoine mobilier. L’inventorisation informatisée du mobilier est une condition préalable indispensable à toute gestion patrimoniale responsable.

  • Protection

L’ASBL sensibilise le public à la fragilité du patrimoine mobilier religieux et à l’importance de développer des stratégies permettant de le protéger. Il émet des recommandations pratiques en matière de sécurité dans ses différents aspects : effraction, vandalisme, dégâts des eaux ou risque d’incendie, etc.

  • Valorisation

Le CIPAR orchestre des campagnes de sensibilisation à l’art et au patrimoine religieux. Il incite les responsables paroissiaux à rendre leur église vivante et accueillante et à l’intégrer dans la vie sociale actuelle. Lieu de culte, espace de culture, élément de l’attractivité touristique ou simplement domaine public, les églises doivent rester ce lieu communautaire historique d’expériences sociale et spirituelle. Le CIPAR organise des expositions en fonction de thématiques spécifiques. Sous forme de panneaux, elles  sont conçues pour être itinérantes dans les quatre diocèses francophones.

  • Conservation

L’équipe conseille les responsables paroissiaux sur la bonne conservation de leurs objets de culte et objets d’art. L’accent est mis sur les possibilités de conservation in situ en prenant en compte tous les facteurs d’environnement et de sécurité. Des directives et des guides de bonnes pratiques sont établis dans différents domaines de l’art religieux sous forme informatique et de brochures. Conscient de l’ampleur du chantier et des enjeux posés par l’avenir des églises, le CIPAR mène une réflexion sur l’avenir du patrimoine mobilier et la pertinence de sa conservation.

  • Formation

L’association organise des journées et des cycles de formation à l’intention des fabriciens, des acteurs pastoraux ou de tout amateur de patrimoine religieux. Les formations portent tant sur les aspects pratiques de l’inventorisation ou de la conservation que sur la compréhension et l’histoire de l’art chrétien.