Église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine de Liège : la restauration de la toile baroque a commencé

Chantier de restauration_toile sainte Catherine

L’église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine, située En Neuvice à Liège, possède la plus grande toile d’un maître-autel baroque de la région liégeoise. Celle-ci s’était déchirée en juillet 2018 et grâce à de nombreuses initiatives, sa restauration a pu débuter au mois de novembre.

Haute d’un peu plus de six mètres, la toile représente le martyre de sainte Catherine d’Alexandrie. Elle a été peinte par Théodore-Edmond Plumier, un peintre liégeois mort en 1733.
Après s’être partiellement désolidarisée de son encadrement, la peinture s’est brusquement déchirée le 1er juillet 2018. Des spécialistes ont sécurisé la toile et retiré dans les jours qui ont suivi la partie déchirée pour la stocker en sécurité. Ensuite, l’œuvre a été intégralement démontée pour pouvoir être restaurée. À l’initiative du Conseil de Fabrique, des subsides ont été alloués grâce à l’intervention intégrale du fonds David Constant, dépendant de la Fondation Roi Baudouin. De plus, l’organisation d’événements a également permis de rassembler une somme destinée au financement du projet. Enfin, l’œuvre a été entre-temps classée à titre de trésor de la Fédération Wallonie Bruxelles notamment pour à ses qualités esthétiques et sa monumentalité.

Chantier de restauration_toile sainte Catherine

Un peu plus d’un an après le dramatique incident arrivé à la toile, les travaux de restauration ont débutés à la fin du mois de novembre 2019 et dureront probablement trois ans. Le nettoyage de la toile constitue la première étape du chantier. En effet, en raison des aléas du temps, la surface picturale a été couverte d’une couche noirâtre, occultant partiellement la représentation iconographique.

Actuellement, la restauration s’effectue in situ et les plus curieux pourront assister à l’évolution des travaux tous les vendredis, en présence de la restauratrice de tableaux Audrey Jeghers. Un intéressant chantier à ne pas manquer !

Dévernissage de la couche picturale               Chantier de restauration_toile sainte Catherine

Crédits photographiques : Frédéric Waleffe