ACW : une association pour la préservation du patrimoine campanaire wallon

Cloches (© Cathobel)

Si nous entendons les cloches de nos églises sonner, peu d’entre nous les connaissent. Souvent, seules des firmes spécialisées (du nom savant de campanistes) les approchent encore. Il en va de même des horloges abritées dans les clochers.

Logo ACWCes objets souvent de toute beauté sont devenus anonymes, oubliés, et malheureusement parfois abandonnés. Et pourtant ce sont des pièces uniques qui :

• racontent très souvent, au travers de leurs inscriptions dans le bronze un pan de l’histoire locale ;
• sonnent imperturbablement parfois depuis des siècles ;
• sont les témoins de la dextérité industrielle de nos ancêtres ;
• sont un signal sonore fort de toutes les grandes étapes de notre vie.

Qui plus est presque tous les paroissiens tiennent encore et toujours à leurs cloches.

Qu’est-ce l’ACW ?
L’Association campanaire Wallonne (ACW) s’efforce de mettre en valeur ce patrimoine unique. Forte de ses deux cents membres dont un certain nombre de fabriques d’église, elle a pour objectifs la sauvegarde, la promotion et la valorisation du patrimoine campanaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Son histoire commence en 1994 quand quelques carillonneurs et « amoureux des cloches » décident de se rassembler et de mettre en commun leurs expériences et leurs espoirs. Pour mieux connaître cette association nous vous invitons à visiter son site Internet : http://www.campano.be/

Les actions d’ACW
L’ACW publie une revue trimestrielle* contenant des informations sur l’histoire et les caractéristiques des cloches, des carillons et des horloges monumentales, les modes de sonneries, l’index des articles parus, etc.
L’ACW peut aussi être consultée pour des conseils techniques. Qui plus est des membres de l’association procèdent à des inventaires précis des cloches et horloges (estimation du poids, mesures diverses, état général, relevés des inscriptions et des décors, etc.) et n’hésitent pas à grimper dans les tours et endroits obscurs, encombrés et difficilement accessibles**. Après chaque visite, une fiche descriptive claire et complète est envoyée au président de la fabrique concernée ainsi qu’à l’ACW. Ces informations peuvent être directement retranscrites dans la base de données d’inventaire du patrimoine mobilier des églises mise à disposition des fabriques par les évêchés wallons.

Galerie de cloches et d'horloges_ACW

Informations pratiques : 
*Le Bulletin Campanaire : revue disponible au prix de 17€ par an pour les fabriques (pour plus de renseignements : http://www.campano.be/publications.html
**Consultation d’ACW pour des conseils techniques : 50€ par cloche (plus les frais de déplacement).

Philippe Slégers