J’agis…pour le patrimoine sinistré lors des inondations de juillet 2021

L’été 2021 restera à jamais gravé dans nos mémoires à cause des inondations inédites qui ont touché la Belgique. Lors de ces évènements, une mobilisation citoyenne et une solidarité se sont rapidement mises en place pour venir en aide aux personnes lourdement touchées.

Mais qui est venu en aide à notre patrimoine ?

On l’oublie souvent mais une autre victime de ces inondations est notre patrimoine. Un comité de crise réunissant de nombreuses associations et institutions actives dans la sauvegarde du patrimoine s’est rapidement constitué. Les actions de ce dernier ont été nombreuses : état des lieux, coordination des bénévoles et des demandes d’aides, aides logistiques, etc.

Aujourd’hui, 6 mois après les inondations, notre patrimoine souffre toujours des conséquences des inondations et reste en danger. Il est donc urgent d’intervenir afin de limiter les dommages et les pertes considérables pour le patrimoine. Le bilan provisoire s’élève déjà à plus de 200 sites touchés : bâtiments, monuments, églises, musées, archives et collections. Dû à ses particularités techniques, la restauration du patrimoine est souvent très coûteuse. C’est plus de 60.000 euros qui seront nécessaires en vue de restaurer le patrimoine impacté.

Soutenus par la fondation Roi Baudouin, nous faisons appel à votre générosité pour venir en aide au patrimoine. La Fondation Roi Baudouin a ouvert un Cercle de donateurs « Patrimoine Inondations » pour contribuer au sauvetage du patrimoine. Vous pouvez faire un don en ligne via :

FR : https://donate.kbs-frb.be/actions/GC-PIEO?lang=fr_FR

N° compte : BE10 0000 0000 0404 – BIC BPOTBEB1 de la Fondation Roi Baudouin avec la mention structurée ***623/3661/60056***

Les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR)’.

Ce que votre aide pourra notamment permettre de concrétiser :

Patrimoine archivistique : Parmi les archives locales endommagées figurent celles de communes, paroisses et de nombreuses institutions publiques ou privées. Ce sont des pans entiers de la mémoire et de l’histoire d’une région qui ont été définitivement perdus. Grâce à l’aide des bénévoles, une partie de ces archives a pu être sauvée. Ces précieux témoins du passé sont à présent secs mais toujours sales et difficilement utilisables. Il faut de toute urgence traiter les moisissures et nettoyer les salissures dont ils sont couverts et qui menacent leur conservation. Il faudra ensuite réparer les déchirures et recoller les morceaux détachés par l’eau. La somme nécessaire à leur restauration est estimée à au moins 20.000 €.

Patrimoine religieux : au moins à 20.000 € pour le conditionnement des textiles religieux.

Patrimoine mobilier conservé au Musée d’Archéologie et de Folklore de Verviers. Ce sont plus de 15 meubles qui ont été lourdement touchés et qui attendent une restauration d’ urgence. Parmi ces meubles se trouvent les plus précieux : deux cabinets datant des XVI et XVIIe siècle, recouverts d’incrustations diverses dont de l’écaille, de l’ébène, de l’ivoire ou de la nacre… Pour l’instant, les musées possèdent uniquement une estimation globale pour leur restauration : 20 000€

 

Merci de tout cœur pour votre soutien et pour votre générosité !

Le cercle des donateurs,

 

CIPAR - Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux