Restauration : deux tableaux à l’église de Dave

Le vendredi 2 octobre dernier, deux tableaux ont rejoint leur place dans les autels de l’église classée de Dave (Namur), après avoir passé onze mois dans l’atelier de restauration de Julie Timmermans. Elle a retiré les couches de vernis jaunies et obscurcies et a renforcé le support des tableaux pour qu’ils puissent encore être conservés de nombreuses années. Voici les étapes de son travail de restauration pour redonner aux œuvres leur éclat d’origine.

Lire la suite « Restauration : deux tableaux à l’église de Dave »

Les armoiries des abbesses : s’affirmer en tant que femme dans une Eglise d’hommes ?

Ces derniers mois, nous avons exploré la symbolique des armoiries des évêques et des chanoines. Cette fois, c’est un autre pan de l’héraldique ecclésiastique que nous vous proposons de découvrir : les femmes titulaires de charges de gouvernement communautaires que sont les abbesses.

Lire la suite « Les armoiries des abbesses : s’affirmer en tant que femme dans une Eglise d’hommes ? »

La Fête de Toussaint : le sens de nos jours

Peut-on faire la fête alors que certains d’entre nous sont emmenés dans les hôpitaux, atteints gravement par le Covid, et que d’autres sentent que la vie les quitte, alors qu’ils ont encore bien des projets non réalisés ? En ouvrant le journal de ce 15 octobre, je lis ce qu’a décidé de faire le violoncelliste Sevak Avanesyan, belge d’origine arménienne. Sans invitation, il a décidé d’aller jouer de son instrument à Chouchi, dans le Haut-Karabakh, en trois lieux symboliques, la Cathédrale endommagée par deux frappes attribuées aux forces azéries, la Mosquée et le Centre culturel. Déjà en 1992, un violoniste avait joué dans les décombres de la bibliothèque de Sarajevo, et le 11 novembre 1989, Rostropovich l’avait fait devant le mur de Berlin en voie de démolition. La musique de ces artistes est une parole d’espérance et de résilience, car la vie sera plus forte que la mort ! Alors que les armes divisent, le langage universel de la musique réunit.

Lire la suite « La Fête de Toussaint : le sens de nos jours »

Exposition : Body language, le corps dans l’art médiéval

Des plaies béantes aux saints sans tête : bienvenue dans le monde fascinant de l’époque médiévale. Nous vous présentons Body Language. Le corps dans l’art médiéval, la nouvelle exposition du Musée Catharijneconvent à Utrecht, où vous pourrez y admirer des formes d’art fascinantes produites entre 1300 et 1500.

Lire la suite « Exposition : Body language, le corps dans l’art médiéval »

Formes du salut : publication et exposition à LLN

Depuis l’ouverture du Musée L, il ne cesse de renforcer son identité de musée universitaire en remplissant ses missions de recherche, d’enseignement et de service à la société. Après une exposition de type archéologique, riche en objets et bien documentée sur les tumulus, l’équipe du musée s’est plongée dans l’étude de la sculpture religieuse médiévale avec quelques études de cas bien précis. En effet, leur prochaine exposition leur permet de présenter de manière approfondie un lot d’œuvres mis en dépôt au Musée L par la Donation Royale. À l’origine, cet ensemble de sculptures et d’un panneau religieux, collecté par un généreux donateur bien connu du Musée L, l’Abbé Adolphe Mignot, était exposé dans la chapelle Sainte-Anne de Val Duchesse. Ce patrimoine longtemps conservé dans de mauvaises conditions a pu bénéficier d’une campagne de conservation-restauration par l’IRPA, financée grâce au Fonds Baillet-Latour. Dans le cadre de l’exposition, toutes les pièces ne seront pas montrées, mais trois Sedes seront mises particulièrement en lumière, ainsi qu’un calvaire, une dormition de la Vierge et le tableau représentant une scène de déploration. Des œuvres de comparaison empruntées à d’autres institutions (MRAH, Musée du Grand Curtius, Société archéologique de Namur, fabrique de l’église de Hoegaarden) enrichiront également cette exposition.

Lire la suite « Formes du salut : publication et exposition à LLN »

Lire les armoiries canoniales sous l’Ancien-Régime

Nous l’avons vu le mois dernier, les armoiries épiscopales sont à la fois répandues et relativement simples à lire. Il n’en va pas de même de toutes les catégories d’armes ecclésiastiques, en particulier, les emblèmes canoniaux ! Les chapitres canoniaux sont au Moyen âge et aux Temps modernes des institutions puissantes et souvent soucieuses de leur prestige et de leurs prérogatives. Ces questions de statut et de privilèges se traduisent naturellement en héraldique… donnant du fil à retordre au Saint-Siège.

Lire la suite « Lire les armoiries canoniales sous l’Ancien-Régime »

La répartition du patrimoine de l’église Sainte-Croix de Gallaix

Bien que ces phénomènes soient heureusement rares dans notre région, certaines églises, faute de possibilités d’avenir, sont malheureusement désaffectées. C’est notamment le cas de l’église Sainte-Croix de Gallaix (Leuze-en-Hainaut, diocèse de Tournai) qui est désaffectée. Si la Fabrique d’église de Pipaix recevait, en tant que fabrique absorbante, les biens de la Fabrique d’église de Gallaix (terres, comptes…), l’église devait encore être vidée, ce qui est loin d’être une tâche agréable. Ceci étant, les paroissiens et proches de l’église de Gallaix ont pu bénéficier d’une aide précieuse du Service Art, Culture et Foi du diocèse de Tournai. Cette belle collaboration démontre que même si les temps peuvent être compliqués pour un bâtiment, des solutions peuvent toujours être trouvées pour préserver le patrimoine mobilier ! Voici un aperçu des initiatives prises.

Lire la suite « La répartition du patrimoine de l’église Sainte-Croix de Gallaix »

Une exposition sur des vêtements liturgiques somptueux datant du 18e siècle (TAMAT)

Dans un an, se tiendra au Musée de la tapisserie et des arts textiles de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Tournai) (TAMAT) une exposition sur des vêtements liturgiques somptueux datant du 18e siècle. Autrefois endossés par le clergé pour célébrer la messe, ces vêtements finement brodés raviront les yeux des amateurs et des curieux. Leur aspect clinquant, la soie, l’or, l’argent, les pierres précieuses font certes écho à l’univers des strass et paillettes du star system, mais si ces vêtements nous parlent aujourd’hui, c’est surtout parce qu’ils répondent à un attrait – pour ne pas dire à un besoin – de la matière, du toucher, du poids ou de l’éclat dans un monde de plus en plus gagné par la dématérialisation du virtuel.

 

Lire la suite « Une exposition sur des vêtements liturgiques somptueux datant du 18e siècle (TAMAT) »

Les orgues de Saint-Loup mis à terre pour restauration

Vous l’aurez peut-être déjà appris par la presse ou la radio ; la restauration des grands orgues de l’église Saint-Loup a débuté ce 15 février 2020.

Le chantier se poursuivra en atelier, puis in situ, durant plus de deux ans, jusqu’en octobre 2022 où une semaine inaugurale célébrera la renaissance d’un instrument magnifique.

Lire la suite « Les orgues de Saint-Loup mis à terre pour restauration »

12-13 Septembre – Journées du Patrimoine 2020 « Patrimoine et Nature » à Hastière.

L’Office du Tourisme de Hastière-sur-Meuse a le plaisir de vous présenter le programme hastiérois de la 32e édition des Journées du Patrimoine, en collaboration avec de nombreux lieux patrimoniaux de notre Commune. La thématique de cette année « Patrimoine et Nature » correspond parfaitement avec les caractéristiques de notre Commune, et nous permet de proposer l’un des plus beaux programmes de visites et d’activités de toute la Wallonie. Les 12 et 13 septembre prochains seront une occasion unique de (re)découvrir les trésors patrimoniaux que recèle la Commune d’Hastière, depuis Heer-Agimont à Freÿr, en passant par Hastière et Waulsort. En raison du thème particulier, certains sites qui ne sont d’habitude pas concernés par les Journées du Patrimoine pourront vous accueillir, à côté des sites incontournables, dont l’angle d’approche sera adapté à la thématique, en mettant l’accent sur les parcs, jardins et éléments naturels.

Lire la suite « 12-13 Septembre – Journées du Patrimoine 2020 « Patrimoine et Nature » à Hastière. »