Confinement…quarantaine….carême…

Le confinement consiste à se tenir à distance de la société. C’est parfois par obligation, comme nous le vivons pendant la pandémie de la Covid-19. Le confinement peut aussi être volontaire. C’est ce que vivent les moines, qui cependant accueillent et pratiquent l’hospitalité. Le confinement a sa place dans la Bible : lors du Déluge, quand Elie monte vers l’Horeb ou lorsque Jésus se retire quarante jours au désert. Chaque année, les chrétiens pratiquent le Carême appelé « sainte quarantaine », pour se préparer aux fêtes pascales. La retraite spirituelle est aussi un confinement volontaire, pour redécouvrir le vrai visage de Dieu et faire le point sur sa vie. 

Lire la suite « Confinement…quarantaine….carême… »

Un reflet de l’histoire des seigneurs de Trazegnies : étude de trois monuments funéraires

Les monuments et dalles funéraires sont omniprésents dans toutes les églises datant de plus de deux siècles. Ce patrimoine religieux, encore parfois méconnu, peut être apprécié pour ses qualités stylistiques, pour son témoignage du rapport à la mort de la société contemporaine, ou encore pour son apport à la compréhension des coutumes funéraires. Mais les monuments commémoratifs sont également le reflet de l’histoire des familles locales. C’est ce que révèle la lecture attentive des trois monuments funéraires de la famille de Trazegnies, élevés dans l’église Saint-Martin entre 1550 et 1670[1].

Lire la suite « Un reflet de l’histoire des seigneurs de Trazegnies : étude de trois monuments funéraires »

Nouvelle publication : Statues, reliquaires et processions dans la région d’Enghien

Le Cercle Royal Archéologique d’Enghien a publié un bel ouvrage fin de l’année 2020, très bien illustré. Une publication qui met la lumière sur les processions et les statues dans la région d’Enghien.

Lire la suite « Nouvelle publication : Statues, reliquaires et processions dans la région d’Enghien »

Focus sur une église : Saint-Georges de Villers-lez-Heest

Parmi les trésors architecturaux que comporte notre diocèse de Namur, il en est un qui ne demande qu’à être découvert : il s’agit de l’église Saint-Georges de Villers-lez-Heest, voisine du château de Pitteurs de Budingen (XVIIIe siècle, style classique). Attardons-nous plus avant à ce joyau de style ogival anglo-saxon, particulièrement remarquable.

Lire la suite « Focus sur une église : Saint-Georges de Villers-lez-Heest »

Gel des activités, et si on en profitait pour s’occuper du patrimoine ?

L’année 2020 a connu son lot d’annulations et de chamboulements dans les agendas. On l’entrevoit déjà, l’agenda 2021 ne s’annonce guère plus rempli pour ce début d’année. Et si c’était l’occasion de tirer profit de ces contretemps et annulations pour en faire profiter le patrimoine de votre église ?

Lire la suite « Gel des activités, et si on en profitait pour s’occuper du patrimoine ? »

Nouvelle publication : retable de l’église Saint-Denis à Liège à la loupe

L’Institut royal du Patrimoine artistique nous livre une toute nouvelle publication « Flesh, Gold and Wood » sur un imposant retable conservé à l’église de Saint-Denis à Liège et daté de 1530. Profitons-en pour faire un focus sur cette église au riche patrimoine grâce aux explications d’un de ses fabriciens. Toutes les informations pratiques liées à la publication vous sont ensuite offertes.

Lire la suite « Nouvelle publication : retable de l’église Saint-Denis à Liège à la loupe »

« Op hoop van zegen », la nouvelle exposition du PARCUM

Le PARCUM a imaginé une nouvelle exposition, ouverte depuis le 18 décembre passé. En cette période très particulière, le thème est plus que d’actualité : les saints protecteurs au Moyen-âge, ceux priés pour les maladies, les épidémies, les catastrophes et les calamités de notre monde.

Lire la suite « « Op hoop van zegen », la nouvelle exposition du PARCUM »

Évolution de l’iconographie des chasubles des XVIIe et XVIIIe siècles : enjeux de la représentation.

Dans bon nombre d’églises de nos régions, il est fréquent de trouver des vêtements liturgiques, parfois très anciens. Si les exemples du Moyen Âge sont plus rares et souvent partiellement conservés, parfois rapiécés avec des tissus modernes, les XVIIe et XVIIIe siècles nous ont livré maints exemples encore originaux dont la somptuosité ne cesse d’impressionner encore aujourd’hui. Ce patrimoine fantastique, et pourtant méconnu est malheureusement en grand danger à cause de ses conditions de conservation souvent précaires. Ces dernières années auront fort heureusement vu naître une conscientisation de la valeur patrimoniale de ces textiles liturgiques. Si leurs aspects historiques et techniques ont été le sujet d’un certain nombre d’études, le volet iconographique et son rapport au rituel restent peu étudiés. Nous nous proposons ici de faire une synthèse de nos propres recherches à ce sujet.

Lire la suite « Évolution de l’iconographie des chasubles des XVIIe et XVIIIe siècles : enjeux de la représentation. »

Croix des chanoines du XVIIIe siècle retrouvée dans un vide-greniers

En septembre dernier,  une croix de distinction des chanoines de la cathédrale de Tournai sous l’Ancien Régime a été découverte lors d’un vide-greniers. Cette croix pectorale date du 18e siècle. Après restauration, l’objet fera partie intégrante du Trésor de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai.

Lire la suite « Croix des chanoines du XVIIIe siècle retrouvée dans un vide-greniers »

Publication : « Van Eyck.  Une révolution optique » : Le  livre  de  l’exposition de Gand (2020) 

C’est non seulement le Retable de l’Agneau Mystique, véritable Somme théologique en images, qui était au cœur de l’exposition de Gand, mais l’œuvre totale des frères Van Eyck, à la rencontre de leurs contemporains et successeurs, principalement les peintres, les enlumineurs et occasionnellement les sculpteurs. Le présent volume, publié à cette occasion en plusieurs langues, fait le point sur la restauration en cours de l’Agneau Mystique depuis 2012 et sur les recherches les plus récentes au plan historique et artistique et aussi au plan de la physique et de la chimie. L’œuvre a traversé les siècles ; elle a échappé à la « furie iconoclaste », à la révolution, aux deux guerres mondiales et à la convoitise des grands. 

Lire la suite « Publication : « Van Eyck.  Une révolution optique » : Le  livre  de  l’exposition de Gand (2020) «