« La clé-reliquaire de saint Hubert », premier tome d’une nouvelle collection de « Trésors »

Rogier Van Der Weyden_Exhumation de saint Hubert

A l’aube du 8e siècle, le pape Constantin aurait offert au futur saint Hubert, évêque de Tongres-Maastricht-Liège, en pèlerinage à Rome, une limaille des chaines de Saint Pierre, qui fut insérée dans une clé-reliquaire. Rescapée de l’Histoire, cette clé mosane serait l’un des deux derniers exemplaires d’une tradition maintenue jusqu’au 11e siècle. Un livre lui est désormais consacré, qui inaugure une nouvelle collection intitulée « Trésors ».

De ce que l’on sait avec certitude, c’est que cette clé fut conservée dans l’ancienne collégiale Saint Pierre à Liège, aujourd’hui détruite, puis dans la collégiale sainte Croix, avant d’être transférée au Trésor de la Cathédrale de Liège, où elle est désormais exposée parmi les collections du musée.

Clé de Saint-Hubert
Clé de saint Hubert (© Cathobel)

Une clé mystérieuse
L’analyse archéométrique laisse à penser que cet objet date de l’épiscopat de Henri de Leez, au XIIe siècle. D’une valeur historique et archéologique exceptionnelle, ce reliquaire a aussi pour particularité d’être musical, puisqu’il émet le bruit d’une clochette quand on le secoue. Dans les années 1990, la clé de saint Hubert a fait l’objet de toute une série d’analyses qui ont notamment permis de la dater avec plus de précision et de déterminer les matériaux qui la composent. La limaille qu’il renferme n’a pu, à l’époque, être correctement analysée, étant dégradée et difficile d’accès.

Loin d’avoir livré tous ses secrets, la clé-reliquaire semble vouloir conserver son aura mystérieuse. On ne peut qu’émettre des hypothèses sur son utilisation au cours des siècles et ce jusqu’au début du XIXe où elle resurgit. A-t-elle produit des miracles, comme le veut la tradition de prodiges réalisés par les liens de saint Pierre conservés à Rome? A-t-elle fait l’objet d’une dévotion populaire? Permettait-elle d’ouvrir la crypte de la collégiale Saint Pierre comme le suggère l’usure de la pièce mosane? Des questions qui restent malheureusement, en l’état actuel des connaissances, sans réponse. Restaurée en 2005 et 2018, lors de son transfert au Trésor, la clé-reliquaire, propriété de l’église Sainte-Croix, actuellement en travaux, effectue une sortie annuelle lors de la fête de saint Hubert le 3 novembre.

Une nouvelle collection de « Trésors »
L’asbl « La Traversée d’une oeuvre » (LTO) lance une collection d’ouvrages intitulée « Trésors », destinée au grand public. C’est Philippe Georges, docteur en Histoire (ULg), directeur émérite du Trésor de Liège, qui inaugure cette série avec une étude interdisciplinaire sur la clé-reliquaire. Trois autres volumes sont d’ores et déjà annoncés. L’un sur l’Évangéliaire d’Averbode, un autre sur la châsse reliquaire de saint Eleuthère de la cathédrale de Tournai, et enfin, un quatrième volume sur l’image d’or du duc de Bourgogne.

Informations pratiques 
Philippe GEORGES, La clé-reliquaire de saint Hubert, Philippe Georges, éditions LTO, 2019, 80 pages.
Prix : 18 euros
Contact pour passer commande : ltoasbl@gmail.com (éditeur)

Rogier Van Der Weyden_Exhumation de saint Hubert
Rogier VAN DER WEYDEN, Exhumation de saint Hubert, ca. 1437. Londres, National Gallery.

Article de Sophie Delhalle, publié dans Cathobel