Mont Saint-Guibert sur un promontoire

TVCOM vient de consacrer un reportage à l’église de Mont-Saint-Guibert qui fêtera ses 900 ans en 2023. Des travaux de rénovation sont en cours à cette occasion et ils ont permis de mettre en évidence des fortifications. En effet, cette église est la seule du Brabant wallon à avoir été érigée sur un promontoire. Madame Monique Brasseur, présidente de la Fabrique d’église, explique pourquoi.

Quelques mots sur l’église

eglise_saint_guibert_eperon
L’église Saint-Guibert. Photo Wikipédia.
eglise_saint_guibert_façade
Façade de l’église de Saint-Guibert. Photo de Wikipédia.

Déjà au XIIe siècle, un sanctuaire dédié au fondateur de l’abbaye de Gembloux, propriétaire des terres, prend place sur l’éperon rocheux délimité par l’Orne. L’église actuelle Saint-Guibert (Mont-Saint-Guibert, Brabant wallon) construite à la fin du XVIIIe siècle et agrandie au XIXe siècle, est de style classique. Elle domine le village dressée sur son éperon rocheux. De par sa position surélevée et délimitée par l’éperon, elle présente une orientation singulière : la façade principale est dirigée vers le nord et le chevet est dirigé vers le sud. L’église est entourée de l’ancien cimetière fortifié désaffecté depuis le XXe siècle.

Le mobilier 

Elle conserve un très bel ensemble de mobiliers de style baroque du XVIIe siècle provenant de l’ancienne église des Augustins de Bruxelles (démolie en 1893 pour la construction de la place de Brouckère).

La nef centrale abrite une chaire de vérité en chêne sculpté, adossée à une colonne. La chaire de forme circulaire est surmontée d’un dais sur lequel est représenté du Saint-Esprit. Sa tribune est décorée d’un écusson frappé d’une couronne et des lettres « A » et « M » entrelacées, résumant la formule latine « Auspice Maria » que l’on peut traduire par « Sous la protection de Marie », suivies de la lettre « R » pour « Regina » (Reine). La base de la tribune est ornée de guirlandes et de rosettes dorées sur sa face antérieure et de rosettes sculptées dans le bois sur ses faces latérales. Elle est portée par une colonnette en chêne décorée de draperies et de cordons. La rampe de son escalier d’accès est décoré avec la tiare papale, la Bible, les tables de la Loi et la croix, tous sculpté dans le bois.

chaire_de_verite_saint_guibert intérieur_saint_guibert statuaire_pere_saint_guibert

Le fond de la nef est occupé par un jubé en chêne qui porte les orgues de style classique. Les colonnes torsadées en bois de chêne qui soutiennent la tribune d’orgue font partie du mobilier baroque du XVIIe siècle précité tout comme la statuaire du chœur de Dieu le Père bénissant de la main droite et retenant de la main gauche le globe coiffé d’une croix symbolisant sa domination sur le monde posé sur ses genoux, un globe coiffé.

orgue_saint_guibert confessionnaux_saint_guibert confessionaux_le_cure_saint_guibert

Les collatéraux abritent de beaux confessionnaux en chêne sculpté qui font également partie de l’ancienne mobilier qui provient de l’ancienne église des Augustins à Bruxelles. Le confessionnal du « Révérend Père » est orné de deux anges tenant les instruments de la Passion du Christ. Ces anges sont représentés sur un fond qui évoque la caisse d’une viole. Celui de « Mr le Vicaire » est d’un type très semblable tandis que celui de « Mr le Curé » est très différent : sa loge médiane est flanquée de pilastres cannelés et ornée de belles draperies sculptées dans le chêne et ornées de têtes d’angelots.

Photo du mobilier : chaire de vérité, intérieure de l’église, statuaire du Père, orgue, les confessionnaux. Photo de Wikipédia.

Vinciane Groessens 

Profiter de l’explication de la présidente de la fabrique

En 2023, l’église Saint-Guibert fêtera ses 900 ans. Un chantier de rénovation au niveau du rempart est en cours actuellement. Le but de ces travaux est tout d’abord de sécuriser et de réparer l’édifice, un éclairage étudié et adapté y sera ensuite greffé afin de mettre ce patrimoine en valeur.

A visionner en cliquant ICI.