Alexandre Fonson, un orfèvre montois du XVIIIe siècle au CHASHa

affiche-expo

Dans le cadre de l’année thématique du CIPAR consacrée à l’orfèvrerie liturgique, le Centre d’Histoire et d’Art Sacré en Hainaut (CHASHa) présente sa prochaine exposition consacrée à la découverte des oeuvres orfèvrées de l’artiste Alexandre Fonson. 

affiche a3 -expo

L’orfèvrerie religieuse est souvent un point sensible de la sauvegarde du patrimoine religieux dans les églises. Les modifications apportées à la liturgie au cours du temps ont transformé les besoins en orfèvrerie religieuse et certains objets, tels les ostensoirs présentés dans la nouvelle exposition du Centre d’Histoire et d’Art Sacré en Hainaut (CHASHa asbl), sont parfois peu ou plus utilisés. Ces changements d’usage entrainent une perte mémorielle et conduisent inévitablement à un « oubli » de ces objets. De plus, l’orfèvrerie souffre de sa fragilité lorsque divers éléments ajourés couronnent une structure de plus de 70 cm de haut ! Des difficultés de stockage et des risquent de vols contribuent à éteindre peu à peu la vie de ces objets. A travers son année thématique 2019 consacrée à l’orfèvrerie, le CIPAR entend créer une dynamique de sensibilisation autour de ce patrimoine.

La nouvelle exposition du CHASHa, collaborateur actif du CIPAR, présente, en accord avec l’année thématique orfèvrerie, un panorama d’orfèvrerie religieuse créée par Alexandre Fonson, entre 1697 et 1735. Toutes ces pièces sont, pour la plupart, encore conservées dans leur lieu d’origine. Quant à la vaisselle liturgique, elle est toujours utilisée.

A nouveau, l’Espace muséal a été divisé en différentes sections, permettant de saisir diverses problématiques liées à l’orfèvrerie. Après une introduction en images dans l’ambulacre, la visite commence dans l’exposition par un préambule sur les poinçons. Les poinçons de maître, de Ville ou encore les lettres annales y sont décryptés. Après cet avant-propos indispensable, diverses pièces de Fonson permettent d’appréhender les différentes catégories d’orfèvrerie religieuse et leur fonction. Cette explication se poursuit par une remise en contexte des objets à travers un fac-similé d’une structure d’autel.

Ostensoir_FonsonDe nombreux calices au style varié de Fonson sont conservés et constituent la section suivante. La visite se poursuit par un aperçu des dégradations que peuvent subir les pièces d’orfèvrerie. Des exemples de restaurations d’époque et actuelles complètent le propos. Les différentes techniques et réalisations possibles sont présentées dans la section « techniques », richement fournie en exemples de la main de Fonson. Enfin, une ouverture sur les influences et les suiveurs sera également apportée.

Cette nouvelle exposition du CHASHa est inédite de par la quantité et la qualité des pièces de Fonson présentées, réunies pour la première fois dans un espace muséal. A travers cette exposition, le CHASHa entend donner un aperçu des problématiques contemporaines auxquelles sont confrontées les gestionnaires de ce patrimoine, de l’usage au stockage. Un espace jeu pour ouvrir la thématique aux plus petits a été prévu.

 

 

 

Infos pratiques :
L’exposition se tiendra du 2 juin au 13 octobre 2019, tous les dimanches après-midi de 14h30 à 18h (entrée 2,5€, gratuit pour les moins de 12 ans). Des visites guidées sont possibles pour les groupes de minimum 10 personnes (du 29 avril au 30 novembre) sur réservation, en semaine et le samedi (5€ par personne). Des visites guidées de l’abbaye sont proposées par la maison de la mémoire de Bonne-Espérance tous les dimanches à 15h30. Des visites combinées pour les groupes sont organisées avec la visite de l’abbaye et la visite de l’ancien moulin.

Déborah Lo Mauro

Découvrez ci-dessous la vidéo promotionnelle de l’exposition !