Dévoiler le projet CIPO lors des Journées du patrimoine

Qu’est-ce que le CIPO? Le Centre d’Interprétation du Proto-Béguinisme d’Oignies (Aiseau-Presle, Belgique) est un projet unique qui explique les origines du béguinisme. Qu’est ce que le béguinisme? Il s’agit des communautés religieuses laïques de femmes, le plus souvent célibataires ou veuves. Treize de ces couvents de femmes figurent sur la liste du patrimoine de l’Unesco. Tous se situent en Flandre ou dans le Brabant. Ils trouveraient leur origine dans le diocèse de Liège, à la fin du XIIe siècle. En effet, les premières communautés seraient vraisemblablement nées à Liège, Nivelles, Huy et … Oignies, hameau de la commune d’Aiseau. Les historiens les appellent des «proto-béguinages». Pour découvrir ce projet en avant-première, allez assister à une conférence lors des Journées du Patrimoine! 

Lire la suite « Dévoiler le projet CIPO lors des Journées du patrimoine »

Colloque international : Gemmes et patrimoine. Histoire et techniques

ULiège, jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022

Le jeudi 24 et le vendredi 25 novembre 2022 se tiendra à l’Université de Liège, place du XX Août, 7 à B-4000 Liège un colloque international intitulé « Gemmes et patrimoine. Histoire et techniques » organisé par l’ULiège, le Trésor de la cathédrale de Liège et l’Association belge des experts.

Lire la suite « Colloque international : Gemmes et patrimoine. Histoire et techniques »

Exposition « D’or et d’argent : orfèvrerie et liturgie » à l’église Saint-Jean-Baptiste à Wavre

L’église Saint-Jean-Baptiste à Wavre accueille l’exposition « D’or et d’argent, orfèvrerie et liturgie » du 17 au 31 août 2022, accessible tous les jours de 9h à 17h.

Lire la suite « Exposition « D’or et d’argent : orfèvrerie et liturgie » à l’église Saint-Jean-Baptiste à Wavre »

Icône byzantine récemment classée

Une Icône byzantine en mosaïque et son coffret gothique conservés à la Collégiale Saint-Pierre et Saint-Paul à Chimay ont été classés par la Fédération Wallonie-Bruxelles le 4 octobre 2021. Apprenons-en plus sur cette pièce d’exception.

Lire la suite « Icône byzantine récemment classée »

Quiévrain: D’or et d’argent – orfèvrerie et liturgie

L’exposition du CIPAR sur l’orfèvrerie va à Quiévrain avec un reliquaire de retour de l’exposition de Beaune.

Comment distinguer un calice d’un ciboire ? Tous les objets orfévrés sont-ils en argent et en or ? Comment entretenir correctement le métal ? Tant de questions trouveront leurs réponses dans la nouvelle exposition du CIPAR intitulée « D’or et d’argent, l’orfèvrerie liturgique ». Ce projet a pour objectif bien précis : mettre en lumière les spécificités de ces objets en les situant dans un cadre historique et liturgique évolutif ainsi que fournir des conseils pratiques pour la conservation des objets en métal rencontrés dans les églises.

Calice de l’abbaye de Floreffe : analyse des ornements (900 ans de l’abbaye)

Conservé au musée diocésain de Namur, le calice étudié a été mis en dépôt par l’abbaye de Floreffe. Ce calice mesure 24,2 centimètres de haut et 13 centimètres de large. Il est de couleur dorée et présente une datation sous son pied, 1623, et un poinçon représentant des initiales pouvant être celles de l’auteur : MD. Observons les différents ornements qui en composent le décor. Profitons en pour faire un point sur les 900 ans de l’abbaye!

Lire la suite « Calice de l’abbaye de Floreffe : analyse des ornements (900 ans de l’abbaye) »

Les châsses, des objets au statut mouvant

Aujourd’hui, les grandes châsses de Wallonie sont classées et protégées comme patrimoine exceptionnel, tandis que l’évolution récente des pratiques liées aux processions semble attacher une grande importance aux châsses en tant qu’objets « originaux ». Tout ceci contribue à conférer aux châsses un caractère fixe et immuable qu’elles n’ont en réalité jamais eu.

Lire la suite « Les châsses, des objets au statut mouvant »

Les châsses de Wallonie, un patrimoine exceptionnel

Les châsses médiévales sont des chefs-d’œuvre d’orfèvrerie ; leurs décors rutilants font appel à des techniques variées : gravure, ciselure, repoussé en haut relief, émaillerie, etc. Une seule châsse peut représenter une quantité impressionnante de matériaux précieux : plusieurs kilos d’argent doré ou plusieurs centaines de pierres précieuses. La préciosité des décors et la qualité de leur mise en œuvre sont destinées à rendre gloire à Dieu et aux saints, autant qu’à éblouir et à étonner les fidèles.

Lire la suite « Les châsses de Wallonie, un patrimoine exceptionnel »

Les châsses conservées dans le Vicariat du Brabant wallon

L’histoire de la châsse de sainte Gertrude est  documentée par plusieurs textes d’archives. Elle a été commandée en 1272 par le chapitre de la collégiale Sainte-Gertrude aux orfèvres Colay de Douai et Jacquemon de Nivelles, sur base d’un projet conçu par Jakenez d’Anchin.

Lire la suite « Les châsses conservées dans le Vicariat du Brabant wallon »

Les châsses conservées dans le diocèse de Tournai

Pour cette période de vacances, nous vous proposons de découvrir quelques châsses reliquaires que les responsables d’église ont su valoriser en conciliant différents impératifs expliqués. Ces monuments sont accessibles au public. Focus dans cet article sur les châsses conservées dans des églises du diocèse de Tournai : la châsse de saint Symhorien, la châsse Notre-Dame de Tournai et la châsse de saint Eleuthère. 

Lire la suite « Les châsses conservées dans le diocèse de Tournai »

CIPAR - Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux