Troisième rencontre des églises à Trésor(s) au Musée du Chapitre à Soignies

stalle collégiale saint-vicnent soignies

Le 11 février dernier, le réseau « églises à Trésor(s) » s’est réuni pour la troisième fois au Musée du Chapitre à Soignies. Retour sur cette rencontre conviviale qui a rassemblé les gestionnaires des grands trésors d’églises de Wallonie.

Renforcer les liens entre les trésors d’églises

Initié en 2020 par le CIPAR, le réseau « Églises à Trésor(s) » a comme objectif de rassembler les forces vives pour mieux faire vivre et rayonner les trésors d’églises. Parmi les activités du réseau, la visite des trésors des uns et des autres permet de mieux se connaître et d’échanger expériences, idées et projets.

À Soignies, étaient ainsi représentés les trésors de la basilique de Walcourt, de l’église de Stavelot, des collégiales de Nivelles, d’Andenne, de Huy, de Mons et de Liège (Sainte-Croix) ainsi que des cathédrales de Tournai, de Liège et de Namur. Le Grand Séminaire de Namur et le Centre d’histoire et d’art sacré en Hainaut avaient aussi répondu présents.

La collégiale Saint-Vincent et le Musée du Chapitre

Pour cette rencontre, l’équipe du Musée du Chapitre avait mis les petits plats dans les grands. Les participants ont eu l’occasion de découvrir les lieux en compagnie de Noémie Petit et de Maxime Gabriel (respectivement conservateur du musée et de la collégiale), de Jacques Deveseleer (président de la fabrique d’église et directeur de l’asbl Musée du Chapitre) et de Caroline Balate (secrétaire de l’asbl).

Beaucoup de participants découvraient pour la première fois cette collégiale grandiose, témoin majeur de l’architecture romane classé au titre de patrimoine exceptionnel de Wallonie. L’opulence du décor baroque du chœur, avec les stalles et l’autel majeur, écrin des reliques de saint Vincent, a particulièrement retenu l’attention. Jacques Deveseleer a rappelé que la richesse patrimoniale des lieux reflète la puissance de la communauté de chanoines dont la collégiale a été le siège jusqu’à la Révolution.

Après cette mise en bouche, la visite du Musée du Chapitre, installé dans les anciens bâtiments administratifs canoniaux, constituait le plat de consistance. Dès la première salle du musée, située dans un bras du cloître à la charpente apparente, les visiteurs ont été frappés par l’authenticité et le caractère des lieux.

L’ensemble constitué par la collégiale et le musée est un exemple parfait de l’esprit qui anime le réseau « églises à Trésors » : mettre en valeur le caractère vivant, toujours réactualisé, du patrimoine religieux. En effet, à Soignies, l’histoire et le patrimoine se mêlent harmonieusement au présent, puisque le culte de saint Vincent, patron de la cité, est toujours bien vivace, notamment autour du Grand Tour, procession historique du lundi de Pentecôte, qui rassemble toute la communauté sonégienne.

L’envers du décor

L’équipe (bénévole !) du musée  a pris soin de présenter à l’assemblée « l’envers du décor », par une présentation de l’histoire du musée, de sa gestion et de tout le travail mené depuis de longues années : campagnes de restauration des œuvres, expositions, publications, recherches de financement…  Les participants ont pu aussi découvrir les projets en cours, comme l’organisation d’un important traitement de désinsectisation pour du mobilier en bois de la collégiale.

La visite s’est terminée par un moment d’échanges et de réflexion. « Qu’est-ce qu’un trésor d’église au XXIe siècle ? » était la question de départ des débats. L’idée du réseau est en effet de mieux définir les trésors, pour renforcer leur identité propre et ainsi accroître leur attractivité.

Hélène Cambier

Vous souhaitez en savoir plus sur les trésors d’églises ?

Suivez l’actualité du CIPAR, sur son site internet (cipar.be), sa newsletter ou sur les réseaux sociaux  !

Envie de découvrir le Musée du Chapitre ?

Musée du Chapitre & Jardin du Cloître

Rue de la Régence, 2-4

7060 Soignies

Entrée par la collégiale Saint-Vincent

Ouverture le dimanche et les jours fériés de 14h à 18h, de la Pentecôte aux Journées du Patrimoine.

Contact : 067/33 12 10 – 0476/22 18 10 – j.deveseleer@skynet.be