Lire les armoiries canoniales sous l’Ancien-Régime

Nous l’avons vu le mois dernier, les armoiries épiscopales sont à la fois répandues et relativement simples à lire. Il n’en va pas de même de toutes les catégories d’armes ecclésiastiques, en particulier, les emblèmes canoniaux ! Les chapitres canoniaux sont au Moyen âge et aux Temps modernes des institutions puissantes et souvent soucieuses de leur prestige et de leurs prérogatives. Ces questions de statut et de privilèges se traduisent naturellement en héraldique… donnant du fil à retordre au Saint-Siège.

Lire la suite « Lire les armoiries canoniales sous l’Ancien-Régime »

Cours d’histoire de l’art : Clefs pour comprendre les églises art et Architecture chrétiens : de la Renaissance à l’époque contemporaine

Au cours des siècles, les églises où les chrétiens se réunissent vont adopter des formes particulières qui correspondent à une certaine façon de célébrer ou même de croire. L’objectif du cours est de brosser un aperçu de l’art chrétien de la renaissance à nos jours en mettant l’accent sur le sens de l’œuvre plutôt que sur la forme. Nous dégagerons les éléments culturels, spirituels ou théologiques qui ont pu influencer la genèse des édifices, l’élaboration des styles et qui en permettent la compréhension. Le cours propose une approche chronologique de l’art chrétien, toutefois, certains thèmes seront envisagés de façon transversale. En fin de cours, nous aborderons la problématique actuelle de l’avenir des églises. 

Lire la suite « Cours d’histoire de l’art : Clefs pour comprendre les églises art et Architecture chrétiens : de la Renaissance à l’époque contemporaine »

Décoder les armoiries épiscopales ? Chapeau !

Depuis le XIVe siècle, les hommes responsables ecclésiastiques arborent de plus en plus régulièrement des armoiries, à l’instar des bourgeois et des artisans qui suivent la démocratisation progressive de cet usage auparavant nobiliaire. Les membres de la hiérarchie catholique se distinguent par une série d’éléments venant s’ajouter à l’écu : les ornements extérieurs. Ceux-ci se mêlent parfois à des ornements nobiliaires et il importe de différencier facilement les deux registres afin de pouvoir décrire le porteur des armoiries le plus facilement possible.

Lire la suite « Décoder les armoiries épiscopales ? Chapeau ! »

L’assomption de la Vierge Marie (15 août)

Préface de la messe du 15 août

Aujourd’hui la Vierge Marie,

la Mère de Dieu,

est élevée dans la gloire du ciel :

Parfaite image de l’Eglise à venir,

aurore de l’Eglise triomphante,

elle guide et soutient l’espérance

de ton peuple en chemin.

Père, tu as préservé de la dégradation du tombeau

le corps qui avait porté ton propre Fils

et mis au monde l’auteur de la vie.

Lire la suite « L’assomption de la Vierge Marie (15 août) »

Les estampes de Pieter Bruegel à l’occasion du 450e anniversaire de la mort du Maître (1569-2019)

Connu pour ses tableaux qui mettent en scène la vie rurale, Pieter Bruegel l’Ancien l’est tout autant pour ses nombreuses gravures. Dans le sillage des activités destinées à célébrer la date anniversaire de sa disparition, découvrons cet artiste qui fait partie des plus grands représentants de l’École flamande. 

Lire la suite « Les estampes de Pieter Bruegel à l’occasion du 450e anniversaire de la mort du Maître (1569-2019) »

Le Carême, temps de préparation aux fêtes pascales et aux baptêmes d’adultes

Chez les chrétiens des premiers siècles, le baptême d’adultes était la situation la plus fréquente. Depuis Vatican II, l’Église catholique a retrouvé cette pratique, même dans les pays d’ancienne culture chrétienne. Chaque année à Pâques – excepté en 2020, évidemment – dans toutes les cathédrales, des adultes reçoivent les trois sacrements du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie. Un vrai « coup de jeune » pour les communautés chrétiennes, car les « nouveaux venus » ont leur expérience de vie, leurs repères, leur regard sur le monde, leur parcours propre.

Lire la suite « Le Carême, temps de préparation aux fêtes pascales et aux baptêmes d’adultes »

Les fêtes de Noël et de l’Épiphanie

Même si les fêtes pascales sont les plus importantes et les plus anciennes (IIe siècle), celles de Noël et de l’Épiphanie (IVe siècle) sont les plus populaires, aujourd’hui encore. Sans doute parce que la naissance d’un nouveau-né ne laisse personne indifférent !

Lire la suite « Les fêtes de Noël et de l’Épiphanie »

Pourquoi la fête de « Toussaint » ?

La galerie des saints a de quoi nous étonner. Qu’y a-t-il de commun entre Thomas d’Aquin et le Curé d’Ars, entre Mère Térésa et Augustin, entre Charles de Foucault et Paul VI ? Au-delà des différences d’époques, de caractères et de charismes, d’épreuves et de témoignages, tous les saints ont en commun la passion pour le Christ et la vie évangélique. Ils appartiennent à une même famille de croyants. C’est que veut souligner la fête de « tous les saints », célébrée le 1er novembre. Cette « communion des saints » a fasciné les peintres, comme Fra Angelico. Il a choisi de représenter la société céleste, on pourrait dire aujourd’hui le « collectif » des élus, et pas seulement des individualités, aussi remarquables qu’elles aient été.

Lire la suite « Pourquoi la fête de « Toussaint » ? »

« Made in Malines », une nouvelle publication sur la sculpture malinoise

Made in Malines ! Derrière ce titre qui résonne comme un label commercial se cache une marque ou plutôt toute une série de marques énigmatiques. Elles ont été apposées, autour de 1500, sur des statuettes communément appelées « poupées malinoises » : le M et le blason à trois pals de la ville de Malines mais aussi la marque BRVESEL, les monogrammes I*T, IS, JE, ou encore les noms DOERMAEL, HEINRIC…

Lire la suite « « Made in Malines », une nouvelle publication sur la sculpture malinoise »

CIPAR - Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux