Le ciboire de Wierde, reliquaire du Christ

Destiné à accueillir les saintes espèces, les ciboires et calices ont une place particulière dans la liturgie chrétienne. Ce mobilier, courant dans chaque église car indispensable à l’eucharistie, est un trésor qui se veut digne de son caractère sacré. Découvrez le ciboire de l’église Notre-Dame du Rosaire de Wierde, l’un de ces trésors emprunts de la délicatesse de nos villages.

Lire la suite « Le ciboire de Wierde, reliquaire du Christ »

Les fêtes pascales et la fraternité universelle

La liturgie chrétienne, tant en Orient qu’en Occident, culmine chaque année dans les fêtes pascales qui célèbrent la mise à mort du Christ pour l’humanité tout entière et sa résurrection, réponse de Dieu à son Fils, le Serviteur fidèle. C’est dans ces fêtes que se dessine l’identité chrétienne et que s’enracine la « fraternité universelle », mise en valeur par le pape François dans son encyclique Fratelli tutti (« Tous frères ») de 2020 et dans son récent voyage pastoral en Irak (5-8 mars 2021).

Lire la suite « Les fêtes pascales et la fraternité universelle »

Quand les images sont voilées. Carême et pénitence visuelle

La « patrimonialisation » et la fréquentation des musées nous a habitués à contempler des œuvres d’art religieux dans leur vitrine, les dispositifs d’exposition visant à améliorer la visibilité des œuvres. Cela nous fait oublier que dans leur contexte initial, les œuvres d’art provenant d’églises n’étaient pas exposées continuellement à la vue des fidèles : elles pouvaient être cachées pendant un temps, puis dévoilées en certaines occasions, notamment pendant le Carême.

Lire la suite « Quand les images sont voilées. Carême et pénitence visuelle »

Comprendre le sens des vêtements liturgiques et leurs couleurs

Le mois de février a déjà revêtu un caractère printanier marqué par une nature qui reprend des couleurs. Comme le printemps, l’année liturgique est également teintée de couleurs, exprimées à travers de nombreux ornements. En cette période de Carême, profitons-en pour nous intéresser à ces différentes couleurs, avec une attention particulière pour le rose, porté lors du quatrième dimanche de Carême, connu sous le nom de dimanche de Laetare.

Lire la suite « Comprendre le sens des vêtements liturgiques et leurs couleurs »

Confinement…quarantaine….carême…

Le confinement consiste à se tenir à distance de la société. C’est parfois par obligation, comme nous le vivons pendant la pandémie de la Covid-19. Le confinement peut aussi être volontaire. C’est ce que vivent les moines, qui cependant accueillent et pratiquent l’hospitalité. Le confinement a sa place dans la Bible : lors du Déluge, quand Elie monte vers l’Horeb ou lorsque Jésus se retire quarante jours au désert. Chaque année, les chrétiens pratiquent le Carême appelé « sainte quarantaine », pour se préparer aux fêtes pascales. La retraite spirituelle est aussi un confinement volontaire, pour redécouvrir le vrai visage de Dieu et faire le point sur sa vie. 

Lire la suite « Confinement…quarantaine….carême… »

Évolution de l’iconographie des chasubles des XVIIe et XVIIIe siècles : enjeux de la représentation.

Dans bon nombre d’églises de nos régions, il est fréquent de trouver des vêtements liturgiques, parfois très anciens. Si les exemples du Moyen Âge sont plus rares et souvent partiellement conservés, parfois rapiécés avec des tissus modernes, les XVIIe et XVIIIe siècles nous ont livré maints exemples encore originaux dont la somptuosité ne cesse d’impressionner encore aujourd’hui. Ce patrimoine fantastique, et pourtant méconnu est malheureusement en grand danger à cause de ses conditions de conservation souvent précaires. Ces dernières années auront fort heureusement vu naître une conscientisation de la valeur patrimoniale de ces textiles liturgiques. Si leurs aspects historiques et techniques ont été le sujet d’un certain nombre d’études, le volet iconographique et son rapport au rituel restent peu étudiés. Nous nous proposons ici de faire une synthèse de nos propres recherches à ce sujet.

Lire la suite « Évolution de l’iconographie des chasubles des XVIIe et XVIIIe siècles : enjeux de la représentation. »

Publication : « Van Eyck.  Une révolution optique » : Le  livre  de  l’exposition de Gand (2020) 

C’est non seulement le Retable de l’Agneau Mystique, véritable Somme théologique en images, qui était au cœur de l’exposition de Gand, mais l’œuvre totale des frères Van Eyck, à la rencontre de leurs contemporains et successeurs, principalement les peintres, les enlumineurs et occasionnellement les sculpteurs. Le présent volume, publié à cette occasion en plusieurs langues, fait le point sur la restauration en cours de l’Agneau Mystique depuis 2012 et sur les recherches les plus récentes au plan historique et artistique et aussi au plan de la physique et de la chimie. L’œuvre a traversé les siècles ; elle a échappé à la « furie iconoclaste », à la révolution, aux deux guerres mondiales et à la convoitise des grands. 

Lire la suite « Publication : « Van Eyck.  Une révolution optique » : Le  livre  de  l’exposition de Gand (2020) « 

Colloque : Redécouverte ou survie? La présence de l’icône en Occident du XVe siècle à nos jours

Le Colloque en ligne du Palais des BOZAR (Bruxelles), organisé par le GEMCA (« Groupe d’analyse culturelle de la première modernité ») de l’UCLouvain, le 11 décembre 2020, s’est donné pour tâche d’étudier les nombreux contacts entre la peinture occidentale et l’icône orientale, et la survie de cette dernière en Occident. Il a été introduit par Ralph Dekoninck et Ingrid Falque. La réflexion de cette journée érudite a embrassé les six derniers siècles ; elle a aussi évoqué la question du début du troisième millénaire, marqué par un certain engouement pour l’icône et par une série de « réinventions » et de « détournements » parfois surprenants. 

Lire la suite « Colloque : Redécouverte ou survie? La présence de l’icône en Occident du XVe siècle à nos jours »

saint Nicolas, patron des écoliers

Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari, connu sous le nom de saint Nicolas, est un personnage populaire dans la religion chrétienne. Sa commémoration le 6 décembre, date présumée de sa mort, est une fête importante dans de nombreux pays, dont le nôtre. À la Saint-Nicolas, la tradition veut que les enfants sages reçoivent des friandises et des cadeaux. Ceux qui n’ont pas été sages se voient offrir une remontrance par le père Fouettard.

Lire la suite « saint Nicolas, patron des écoliers »

La lumière dans les retables baroques : quelle signification donner au motif de la gloire ?

La lumière a occupé une place importante au sein des églises tout au long de l’histoire. Souvenons-nous, par exemple, des immenses vitraux illuminant les cathédrales gothiques. Mais au-delà de cette lumière naturelle, deux autres types de lumières sont omniprésents dans nos églises: la lumière artificielle produite par les cierges et autres luminaires, et la lumière “matérialisée”, c’est à dire celle que les artistes ont représenté sous une forme ou sous une autre, notamment dans la peinture ou le mobilier. Cette dernière est la moins connue et pourtant elle est souvent particulièrement impressionnante et porteuse de sens sacré. Cette lumière « matérielle » voit l’apogée de son utilisation et de son rayonnement avec la maturation de l’art baroque. Un motif devient alors incontournable dans les églises de nos régions : la gloire.

Lire la suite « La lumière dans les retables baroques : quelle signification donner au motif de la gloire ? »

CIPAR - Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux